Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les pétanqueurs ont les boules

L'Amicale Boule du Mistral demande une subvention de 5 000 Euro à la ville pour ne pas mettre la clef sous la porte

20140217_1_1_3_1_1_obj5853743_1.jpg

Le Trophée des champions qu'a reçu en novembre dernier Robert Granier, le président de l'Amicale Boule du Mistral, a aujourd'hui un goût amer pour les membres de l'association.

Photo Cyril Hiely

Du côté du boulodrome du Clos de la Murette, l'ambiance n'est plus vraiment à la joie. D'abord parce que l'Amicale Boule de Mistral a perdu récemment un de ses piliers en la personne de son secrétaire. Et puis parce que les finances de l'association, qui fêtera cette année ses 18 ans, sont au plus mal. Robert Granier, le président de l'Amicale depuis 9 ans, ne cache pas son amertume. "Faute de subventions, on va devoir mettre la clef sous la porte", déplore le responsable de l'Amicale qui compte à ce jour 27 licenciés mais a le potentiel pour en accueillir 80 dès l'arrivée des beaux jours.

"Aujourd'hui, nous ne touchons qu'une subvention de 1 100du service des Sports, alors que nous avons besoin de 5 000pour continuer à exister", explique Robert Granier. Le président de l'Amicale réclame que son association soit considérée comme un autre club de sa discipline "qui, lui, touche 5 000de subventions et n'organise que 4 à 5 concours par an alors que nous, nous en organisons 150. On fait 15 fois plus de concours et on touche 5 fois moins", insiste Robert Granier.

Et ce n'est pas faute d'avoir alerté la municipalité et quémandé à maintes reprises un entretien avec le maire pour plaider la cause de son association. En vain. À ce jour, Robert Granier n'a pas obtenu de réponse et encore moins de rendez-vous. "Pourtant depuis 2011, nous ne vendons plus de boissons alcoolisées. Sans compter, que récemment, la Ville a investi pour agrandir le boulodrome du Clos de la Murette qui se situe dans un quartier difficile. Et puis en novembre dernier, la Ville m'a remis le Trophée des Champions en tant que dirigeant méritant. Et au final, tous ces efforts ne sont pas récompensés."

Robert Granier y perd son latin. "Il nous manque 3 900pour équilibrer les comptes. Je veux juste qu'on m'explique pourquoi nous n'avons pas droit au même traitement que d'autres associations qui pratiquent notre discipline", insiste le président de l'Amicale Boule du Mistral qui ne supporte plus de s'entendre dire "attendez après les prochaines élections".

Alors samedi après-midi, le bureau de l'Amicale a convoqué ses adhérents à une assemblée générale extraordinaire pour décider de l'avenir de l'association. "La fermeture de notre Amicale serait non seulement une aberration, ne serait-ce qu'en raison des derniers investissements importants engagés par la ville pour agrandir et aménager notre boulodrome en 2013, mais serait également un camouflet infligé à tout le réel travail bénévole réalisé par mon équipe depuis toutes ces années", écrit Robert Granier dans un courrier adressé en janvier dernier au maire.

Amer, le président de l'Amicale a décidé de rebaptiser le Trophée des champions en enlevant cinq lettres à ce dernier mot. L'amertume tend à laisser la place à la colère de ne pas être pris en considération.


"Ce sera au futur conseil municipal de décider"

Philippe Marcucci, le maire du quartier, connaît l'Amicale Boule du Mistral. "Je les ai beaucoup aidés notamment en permettant l'agrandissement du boulodrome", assure l'élu. "Etant basés au Clos de La Murette, les boulistes jouent un rôle important dans le quartier et sur la vie locale. Ils sont également toujours très présents pour la fête de quartier en organisant des concours", ajoute Philippe Marcucci qui reconnaît aussi que les boulistes sont des acteurs importants du territoire.

Jean-Luc Bodren, le directeur du service des Sports de la ville, assure que "M. Granier a été reçu à trois reprises" par son service. "On lui a expliqué qu'on ne pouvait pas examiner sa demande car celle-ci doit d'abord passer en conseil municipal qui décide de l'attribution et du montant des subventions aux associations", explique Jean-Luc Bodren. "Cette année, l'Amicale Boule du Mistral a touché le même montant que les années passées. De plus, l'an dernier, l'association a bénéficié d'un coup de pouce supplémentaire en bénéficiant d'une subvention exceptionnelle de 2 000attribuée par le club des partenaires. Quant à l'autre association de boulistes dont parle l'Amicale, oui elle touche une subvention plus importante mais c'est le cas depuis 5 ans. Ce sera au nouveau conseil municipal de décider du montant de la subvention pour l'Amicale Boule du Mistral", conclut le directeur du service des sports.

Stéphanie Dumage

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article