Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les jeunes ne «kiffent» pas la pétanque

Les jeunes Aveyronnais ne «kiffent» pas la pétanque

 

Le comité départemental de pétanque espère que le challenge du conseil général qui se joue dimanche pourra attirer de nouveaux futurs licenciés. Le comité départemental de pétanque espère que le challenge du conseil général qui se joue dimanche pourra attirer de nouveaux futurs licenciés.

(Archives Centre Presse/Jean-Louis Bories)

"Alors! Viens à la pétanque!" L’affiche du troisième challenge du conseil général, compétition à destination des jeunes de 8 à 17 ans licenciés ou non et qui ouvre dimanche, ne laisse guère de place au doute: la pétanque aveyronnaise cherche des ressources vives. Et pour cause, avec à peine 7 % de pratiquants en herbe, le vivier a de quoi sinon alarmer, au moins interroger.

Marc Nogaret, le président du comité départemental de pétanque et jeu provençal, ne réfute d’ailleurs pas le constat. "En comparaison avec les autres départements, on n’est pas trop mal, rassure-t-il d’abord. Mais il est sûr que s’il y avait plus de jeunes, ce serait mieux. C’est l’enjeu pour tous les comités". Un enjeu pour lequel la structure aveyronnaise semble prête avec de nombreux encadrants formés.

289 licenciés de 8 à 17 ans

La pétanque aveyronnaise recense e, 2013 289 licenciés âgés de 8 à 17 ans, soit 7,2% du nombre total de pratiquants: 4021. L'Aveyron compte dix écoles de pétanque: Lapanouse, Millau, La Primaube, Quatre-Saisons (Onet-le-Château), Comps-Lagrandville, Réquista, Cassagnes-Bégonhès et Sévérac, dont 2 attendues en 2014, à Saint-Affrique et à Decazeville.

 

Milieu scolaire et juniors

Manque la ressource principale: la jeunesse. "On a la chance d’avoir un sport qui s’adresse à tous les âges et vu la médiatisation actuelle de la pétanque, on devrait pouvoir faire mieux", renchérit le président tout en évoquant les tentatives pour "développer cet aspect avec notamment des interventions en milieu scolaire".

Reste l’explication, la cause. Et là, difficile d’arriver à une affirmation même si les chiffres laissent apparaître une faille. "Hormis en juniors, c’est plutôt correct, constate-t-il. Mais c’est une catégorie difficile à cerner. D"ailleurs, même le football peine dans cette tranche d’âge."

Dimanche, avec les qualifications au challenge du conseil général, la pétanque aveyronnaise devrait pouvoir mesurer un peu plus sa cote de popularité auprès des moins de 20 ans. Et elle ne cache pas son objectif par la voix de Marc Nogaret: "L’idéal serait d’attirer des non licenciés et qu’ils se licencient ensuite."

http://www.centrepresseaveyron.fr/

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean-Yves BOULAY 22/11/2013 21:23

La Nouvelle Pétanque une sérieuse alternative à la pétanque classique ! 80 % des jeunes qui l'ont testée la préfère à la version classique.

Rappel du concept : chaque joueur joue avec 3 boules de 3 différentes valeurs. Ces 3 boules valent 1, 2 ou 3 points et le choix de la boule à lancer est libre à chaque instant…
http://www.facebook.com/media/set/?set=a.433278130072569.99501.226941210706263&type=3