Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE COACHING

 

  LE COACHING 

 

P5310072

 

 SOMMAIRE 

 

1. RAPPELS REGLEMENTAIRES


11. REGLEMENT TECHNIQUE INTERNATIONAL

12. REGLEMENT DES CHAMPIONNATS DE France

13. COMMENTAIRES


2. LE COACHING


21. DEFINITION

22. MISSION DU COACH

23. POSITIONNEMENT DU COACH

24. ACTION DU COACH ET CONSEILS

25. SANCTIONS

 

  1. RAPPEL REGLEMENTAIRE: 

 

11. REGLEMENT TECHNIQUE INTERNATIONAL

 

papy

 

«Le coach des équipes est autorisé à intervenir auprès de son équipe et ceci dans le respect de la minute réglementaire pour jouer chaque boule.»


 

12. REGLEMENT DES CHAMPIONNATS DE FRANCE

 

CHAPITRE II - CONSTITUTION DES EQUIPES Article 2 –Championnats de base

 

«Le coaching lors des championnats jeunes pourra être effectuépar un initiateur ou un éducateur qui déposera sa carte à la table de marque en même temps que les licences et portera son écusson cousu. Il peut intervenir à tout moment depuis sa chaise dans le cadre de la minute de jeu, mais il ne doit en aucun cas pénétrer sur laire de jeu sous peine de sanctions.»

 

13. COMMENTAIRES

 

Seulement ces personnes pourront assurer la mission de coach, à savoir conseiller les joueurs de l’équipe. Les encadrants, ne disposant pas de diplômes fédéraux, ne sont pas autorisés à prendre place sur la chaise. Ils devront rester en dehors de l’aire de jeu. S’il est vrai que des équipes peuvent ne pas être sur le même pied d’égalité lorsqu’une équipe ne dispose pas d’un coach, il n’est pas envisageable de refuser le coaching pour l’autre équipe.

 

La désignation du coach se fait par le responsable de la structure qu’il représente. Toutefois, il est conseillé que ce soient les personnes habituées à coacher les jeunes qui assument cette mission. En effet, il ne serait pas très opportun de parachuter un coach avec des joueurs qu’il ne connait pas. Il faut constamment se poser la question de la légitimité de la personne par rapport à ses diplômes, ses compétences, son investissement, ses disponibilités et la pertinence de son action.

 

  2. LE COACHING 

 

21. DEFINITION DU COACHING

 

«Le coaching professionnel, c’est l'accompagnement de personnes ou d'équipes pour le développement de leurs potentiels et de leurs savoir-faire dans le cadre d'objectifs professionnels.» «Le coaching d’équipe vise le développement de la maturité d’une équipe, de son efficacité et de son "intelligence collective" pour accéder à l’AUTONOMIE.»

 

22. LA MISSION DU COACH

 

La mission première du coach est d’aider les joueurs à devenir de plus en plus autonomes dans les décisions qu’ils doivent prendre. Le coach ne doit pas dicter ses choix mais il doit faire germer la décision à l’écoute de l’argumentation de ses joueurs. Croire que le coach donnera toujours la bonne décision, amènera beaucoup de désillusion chez les joueurs comme chez les coaches. En imposant constamment ses choix, il n’est pas certain que le coach puisse tirer le maximum du potentiel de son équipe. Obliger un joueur à faire un choix dont il n’est pas persuadé de la pertinence, est assez rarement le moyen de favoriser sa réussite. Dans ces définitions un peu philosophiques, il convient de mettre en avant que n’importe quelle règle, lorsqu’elle n’est pas mise en application par rapport à un objectif, peut rapidement dériver vers des comportements excessifs dont la pertinence ne sera qu’illusoire. Il va de soi, mais il vaut mieux le rappeler qu’une équipe ne peut avoir qu’un seul coach sur le terrain. De plus, celui-ci doit être déclaré en début de compétition. Si ce dernier ne peut plus assurer cette mission pour différentes raisons que ce soit, une autre personne peut prendre sa place dans l’encadrement à condition:

Soit qu’il n’ait pas assumé cette mission pour cette compétition.

Soit (s’il a déjà été coach d’une équipe) qu’il n’ait plus à assurer cette mission pour une autre équipe.

Dans ces deux cas, il ne pourra coacher que s’il dépose à nouveau sa carte fédérale d’encadrement à la table.

 

23. POSITIONNEMENT DU COACH

 

indexPour faciliter la mission de l’arbitre, il est conseillé de positionner les coachs des deux équipes sur une chaise, dans une zone clairement délimitée, le plus souvent en fond de jeu. Il est préférable que les deux coachs soient du même côté ce qui permet des échanges entre eux pour faciliter le déroulement des parties. Toutefois, dans certaines configurations de terrain, il est indispensable de marquer les scores de chaque côté du terrain ce qui peut engendrer un positionnement opposé de chaque coach. Ils doivent rester à l’emplacement qui leur est dédié. En aucun cas, ils ne doivent bouger pour aller donner des conseils…Comme pour les joueurs, ils doivent demander l’autorisation à l’arbitre pour quitter leur emplacement…Ils ne doivent pas rentrer sur le terrain sans l’autorisation de l’arbitre, sauf en cas de force majeure liée à la sécurité des pratiquants.

 

24. ACTION DU COACH ET CONSEILS


S’il est vrai que le coach peut constamment dicter la stratégie et donner des conseils à chaque boule, cela ne semble pas le meilleur moyen de faire progresser ses joueurs et de tirer le maximum du potentiel de son équipe. Il a le droit de faire revenir ses joueurs autant de fois qu’il le veut tant qu’il reste dans la minute réglementaire…

 

Il est souhaitable que l’intervention du coach se produise le plus souvent possible à la demande des joueurs et non pas exclusivement de sa propre initiative pour imposer sa vision. En aucun cas, il n’a le droit de faire des remarques directement aux joueurs de l’équipe adverse. Il se doit de communiquer avec le coach adverse pour éventuellement faire respecter la réglementation. En cas de désaccord, l’arbitre sera consulté pour régler les différends.

Son objectif principal est de guider son équipe pour amener les joueurs à une certaine autonomie. Les joueurs réussissent toujours mieux une action qu’ils ont décidée et dont ils sont persuadés de la pertinence. Le coach est là pour conseiller, prévenir, avertir par la transmission de messages. En aucun cas, il doit être un prescripteur d’attitudes et de décisions qui donne l’illusion de la bonne action. Il doit veillerà :

Ne pas exercer trop de pouvoir sur les joueurs.

Ne pas proposer des solutions miracles.

Impliquer les joueurs dans la prise de décision pour privilégier leur créativité et leur réflexion.

Déléguer et responsabiliser les joueurs pour accéder à l’autonomie.

 

25. SANCTIONS

 

Si l’arbitre constate des dépassements répétés de la minute pour jouer et ceci à cause des interventions du coach, il convient de prendre des sanctions afin d’éviter les dérives.

* Ainsi, lors de la première remarque, le coach prend un carton JAUNE lui signifiant que ses interventions ralentissent anormalement le jeu.

* En seconde intervention, l’arbitre donnera un carton ORANGE, impliquant qu’il n’a plus le droit de coacher pendant la mène en cours et la mène suivante.

* En cas de récidive, le coach recevra un carton ROUGE, signifiant qu’il n’a plus le droit de coacher pendant toute la fin de la partie. Il devra alors retirer son écusson.

Il retrouvera ses prérogatives lors de la partie suivante.

En cas de non respect de cette sanction, il lui sera retiré la possibilité de coacher pendant toute la fin de la compétition.

 

Infos DTN

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article