Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La pétanque en crise en Eure-et-Loir

Une ligne de plus au palmarès déjà bien fourni des Drouais EmmanuelLucien, Philippe Quintais et Philippe Suchauddébut novembre à Valence-d’Agen. - Quaterback

Une ligne de plus au palmarès déjà bien fourni des Drouais EmmanuelLucien, Philippe Quintais et Philippe Suchaud début novembre à Valence-d’Agen. - Quaterback

L’Eure-et-Loir a beau compter deux champions du monde dans ses rangs avec Quintais et Suchaud, cela n’empêche pas le comité d’évoquer une sinistrose.

Ce n'est pas parce qu'on possède deux pépites, qu'on roule sur l'or. C'est un peu le constat que l'on peut faire à la suite de l'assemblée départementale qui s'est tenue au CRJS, à Chartres, dimanche matin, sous l'égide de son président Jean-Paul Chappe. L'Eure-et-Loir compte dans ses rangs deux grands champions de la petite boule grise avec Philippe Quintais, "le Zidane de la pétanque" avec ses 12 titres mondiaux, et son complice Philippe Suchaud qui, lui aussi, a quasi tout gagné et qui a rejoint le Dreux Pétanque en 2013. Mais ces deux grands chênes cachent une sinistrose qui s'est installée depuis quelques années dans le département. Un département qui creuse un sillon inquiétant depuis 2008 avec des clubs qui disparaissent sans oublier une jeunesse en déclin. Malgré tout, l'Eure-et-Loir continue de gagner dans les allées nationales…

Clubs : 1 nouveau, 2 arrêts. Lors de la saison 2014, l'Eure-et-Loir comptera 19 clubs au lieu de 20. Si Bouglainval a rejoint le comité, deux le quittent, Jouy et Bailleau-l'Evêque. En 2008, année du début de la baisse des effectifs, le "28" comptait 27 clubs.

Licenciés : 43 départs. Les licenciés suivent la courbe des clubs. En 2012, l'Eure-et-Loir comptait 1.182 boulistes. Là, le département déplore une baisse de 3,6 % (1.149 licenciés), soit 43 joueurs en moins. La plus forte érosion se situe chez les juniors (-26 %). Pour 1.081 seniors (910 hommes\171 femmes), on dénombre seulement 68 jeunes, des benjamins aux juniors. Mainvilliers reste le premier club en licenciés : 143.

QSL, un trio en or. Le trio du Dreux Pétanque a encore fait parler la poudre cette saison. Ainsi, Philippe Quintais, Philippe Suchaud, champions de ligue en doublettes à Ballan-Miré (Indre-et-Loire) en mai, avaient raflé deux semaines avant le titre régional en triplettes avec Emmanuel Lucien à Châteauroux (Indre). Et en juin, ce trio signait une première pour l'Eure-et-Loir en décrochant l'or au championnat de France à Béziers (Hérault). Soit un 12 e titre national pour Quintais (5 en triplettes, 2 en doublettes et en tête à tête et 3 en doublettes mixtes). Par ailleurs, le duo Quintais-Suchaud, associé à Christian Fazzino, remportait, à Monaco, le Masters 2013, soit une 4 e couronne pour le Hanchois. Durant ce mois de septembre, le duo "philippin" confirmait au National de Dreux (avec Éric Boudrie), comme en 2012. Enfin, début novembre, QSL, avec le junior Jordan Champion, écrasait la concurrence au Trophée des Villes à Valence-d'Agen (Tarn-et-Garonne). Et l'année n'est pas finie puisque Dreux disputera le 3 e tour de la Coupe de France des clubs le 8 décembre à Bourges (Hanches éliminé au 2 e tour).

Nouveauté. La saison 2014 verra une nouveauté avec l'intronisation d'un championnat de France tête à tête féminin.

Agenda ligue. Les championnats de ligue 2014 se dérouleront sur 2 sites. Orléans organisera les triplettes seniors et féminines (12-13 avril), jeunes et promotion (13 avril). Romorantin se chargera des doublettes seniors et féminines (8 mai), mixtes (11 mai) et provençales (9-10 mai), des triplettes vétérans (9 mai), et des tête à tête masculins et féminins (10 mai).

Les champions
départementaux

TRIPLETTES

Hommes : David Choisnet-Michel Colleville-Frédéric Rivet (Hanches). Femmes : Julie Claverie-Marie-Ange Abadia-Delphine Langlais (Illiers). Cadets-Juniors : Nathan Regnault (Hanches)-Romain Durand (Cloyes)-Jordan Champion (Dreux). Minimes-Benjamins : Thomas Abadia-Clément Chambon-Gaëtan Marlat (Ouarville). Vétérans : Benoît Gréco-Jean-Luc Quelquejay-Bernard Bouet (Dreux). Promotion : Anthony Rigault-Pierre Gaulard-Emmanuel Barré (Mainvilliers).

DOUBLETTES

Hommes : David Choisnet-Olivier Gerrebos (Hanches). Femmes : Prescilia Roussel-Nathalie Dutertre (Hanches). Cadets-Juniors : Kévin Corniaux-William Moreau-Quintais (Dreux). Benjamins-Minimes : Thomas Abadia-Gaëtan Marlat (Ouarville). Mixte : Nathalie Dutertre-Yann Valory (Illiers).

TÊTE À TÊTE

Hommes : Nicolas Girard (Châteaudun). Femmes : Cindy Grémy (Dreux). Juniors : Romain Durand (Cloyes). Cadets : Erwan Buisson (Ouarville). Minimes : Gaëtan Marlat (Ouarville). Benjamins : Théo Challes (Hanches).

Jean-André Provost

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ottaviani 04/12/2013 18:44

je pense pas que la solution n'est pas de changer de pétanque. La pétanque telle qu'on la connait à toutes les vertus nécessaire pour un apport dans bien des domaines
A mon humble avis il faut retrouver la vraie passion, un esprit à la fois associatif , sportif et éducatif. Ce sont les vrais dirigeants qui y arriveront quelques soit la pétanque ou simplement le
sport que l'on pratique.
la nouvelle pétanque peut être intéressante mais la pétanque traditionnelle aussi. Gardons nos principes de bases car eux aussi sont beaux et la tactique aussi intéressante. jean

Jean-Yves BOULAY 04/12/2013 18:11

Nouvelle (et même nième) confirmation que la Pétanque classique est en déclin ! Partout en France et depuis plus de dix ans : une baisse inexorable du nombre de clubs, de licenciés et de moins en
moins de nouveaux jeunes dans les rangs! C'est donc bien le concept même qui n'attire plus assez, il ne faut pas chercher midi à quatorze heure ! Avec une nouvelle façon de jouer par de nouvelles
stratégies et tactiques qui s'imposent par la valorisation des 3 différentes boules d'un triplette, le concept de La Nouvelle Pétanque pourrait être une vrai renaissance pour cette chère pétanque
qui dans sa version actuelle risque très sérieusement de tout simplement disparaître.

ottaviani 04/12/2013 11:45

et malheureusement ce n'est pas le seul département
Attention au réveil car à vouloir trop fermer les yeux on laisse notre sport à la dérive
Pas une critique un constat malheureusement

jean