Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

la partie de pétanque dégénère en coup de couteau (4 mois ferme)

u6gsy3mv.jpg

Les faits se sont déroulés samedi après-midi, à Carcassonne.

Après un peu moins de 48 heures de garde à vue dans les locaux du commissariat de Carcassonne, Cédric Sibat-Daugas, âgé de 37 ans, a été jugé en comparution immédiate, hier, afin de répondre de 'violence avec arme n'ayant pas entraîné d'ITT'.

C'est samedi, peu après 18 h, que les faits se sont déroulés sur le parking du supermarché Dia, où le prévenu venait de disputer une partie de pétanque avec des personnes ayant l'habitude de squatter les lieux. Une partie de boules où l'alcool a coulé à flot, avant que le ton ne finisse par monter pour une banale histoire de points. Pour sa défense, le prévenu, qui affiche pas moins de seize condamnations à son casier judiciaire, a déclaré qu'il avait donné ce coup de couteau car sa compagne venait de recevoir un coup de poing de la part de celui qui était la victime, hier, à l'audience du tribunal.

« Quand j'ai vu qu'il s'en prenait à ma compagne, j'ai mis un coup de tête à celui qui était devant moi, et j'ai porté un coup de couteau (une plaie de 3 cm à hauteur de l'omoplate gauche) à l'autre. Il s'est passé ce qui s'est passé, mais lorsque j'ai vu que ma compagne avait le visage en sang, je n'ai cherché qu'à la défendre. Avec le recul, c'est un geste que je regrette. Tout s'est passé en une fraction de seconde… »

Dans son réquisitoire, la vice-procureure Brigitte Etchégoinbérry a relevé que le prévenu avait un casier chargé, « avec trois condamnations pour des faits de violence avec des peines importantes ». Sans oublier « le profil psychiatrique inquiétant » du mis en cause. Et de requérir 1 an de prison, dont 8 mois avec sursis et mise à l'épreuve pour une durée de 2 ans.

Au final, et après en avoir délibéré, le tribunal présidé par Sophie Mollat est resté fidèle aux réquisitions du ministère public.

 

L'INDÉPENDANT

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article