Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Champions de Ligue Midi-Pyrénées 2014 !

A la une. Les jeunes à l'honneur à Fenouillet. Le bilan complet

De Didier Furton ( à g.) aux sœurs Rathberger en passant par «Fred» Debezi, c'est tout un encadrement qui se réjouit du coup double réalisé par les jeunes ambassadeurs de la Haute-Garonne.Photo D. Pouydebat.

Victorieux ,les jeunes pousses du TPO, au même titre que les coalisés de l'Ouest toulousain, représenteront la Haute-Garonne à Mont Sous Vaudrey/ Bans du 31 octobre au 2 novembre prochains.

«Bon sang ne saurait mentir» affirme un célèbre proverbe.Et c'est vrai,au regard des patronymes en lice samedi dernier lors de cette session régionale consacrée aux jeunes, les Lafleur (à ne pas confondre avec les fils de Francis Duculty, titrés , eux,en 1996!) ,Maysson Tartaroli et aux autres Dawson Mencarelli partaient aves les faveurs du pronostic. Pourtant, il serait faux de réduire au rang de simple formalité le compostage du billet gagnant aux dépens de leurs homologues de Moissac puis de Trébas : «Il y avait beaucoup de monde, d'enjeu et donc de pression» explique «Patti» Rathberger, la maman comblée du dernier nommé. Il faut dire que d'autres tentatives,au niveau départemental notamment, n'avaient pas été couronnées du même succès. «Le potentiel technique, nos jeunes l'ont, incontestablement .Hélas, passer au travers, cela peut arriver à tout le monde, palmarès bien garni ou pas» poursuit la préposée au coaching et colistière de son illustre sœur (Jenny, alias «Chouchoune») lors du sacre de Jouy-en-Josas il y a vingt-deux ans de cela. Une indulgence digne des plus fins psychologues. Mais il est clair que du côté d'Avenir 31, comme souligné par Didier Furton dans ces mêmes colonnes, on sait activer les différents leviers en conséquence.

Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, les jeunes Toulousains n'accompliront pas seuls le périple jurassien. S'ils se sont inclinés en finale face à Montpezat, Aurore Darnaud, son frère Baptiste, Bastien Gomes de Segura, Quentin Latapie (le frère de Kevin,ndlr) et Enzo Mercadier ont bénéficié d'une sorte de repêchage qui leur permet de pénétrer dans la cour des grands.

Philippe Alary


Les champions, leur coach Christian Colmagro et Daniel Mercacadier, responsable à la ligue.

Après le doublé en championnat des clubs (2013 et 2014) au niveau départemental, les juniors-cadets représentaient le CD 82 à Fenouillet suite à leur qualification à Cahors, il y a quinze jours, en quart de finale. La demi-finale démarrait samedi 18 octobre au matin. Les cinq joueurs se qualifiaient avant même la triplette, ne concédant qu'un tête à tête sur les quatre et remportant les deux doublettes contre l'équipe champion de l'Ariège. Après le repas pris en commun, la finale débutait contre l'entente Colomiers/Saint Lys, champion de Haute-Garonne, et les joueurs reproduisaient le même scénario, certes, avec plus de mal, mais obtenaient le titre avant la triplette.

Malgré l'adversité, cette formation a fourni un niveau de jeu régulier et chacun a su faire les efforts quand les autres étaient à la peine; cela prouve que la cohésion est aussi importante que le talent.

Cette maturité est source d'espoir car ce résultat leur permet de disputer le titre national qui aura lieu lors du week-end de Toussaint, dans le Jura. Ils rencontreront les onze équipes de l'hexagone encore en course.

IMGP4147r

L'entente Colomiers / Saint Lys sera du déplacement pour le Championnat de France des Clubs Jeunes 2014

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article