Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACCUEIL DES NOUVEAUX ARRIVANTS

DSCF2454.JPG

 

 

Pourquoi se poser cette question ?
 

 

Voilà maintenant plusieurs années que nous perdons des licenciés. Cette tendance semble s’infléchir et le nombre des licenciés tend à se stabiliser autour de 300000 unités. Il serait pertinent d’en rechercher les causes, même si elles sont naturellement multifactorielles et qu’aujourd’hui nous nous intéresserons plus particulièrement à l’accueil des nouveaux arrivants. Cette quête nous amènera, je l’espère, à nous remettre en question et à modifier certaines de nos habitudes au regard des comportements que l’on peut observer de façon assez générale.

 

Imaginons-nous un instant à la place d'une personne qui aura découvert le jeu pendant ses vacances. Elle aura mordu à l'hameçon en participant à un concours de camping. Sa curiosité, son intérêt pour la pétanque, auront été éveillés par l'ambiance et la passion que suscitent les parties entre amis. Celle-ci aura envie de s’adonner à cette nouvelle activité à son retour de congés.

Mais dans ce cas, comment s'y prendre?
Elle aura sans doute remarqué au fil de ses promenades, des endroits tranquilles où résonne  le claquement caractéristique des boules qui s’entrechoquent. Ici et là se retrouvent de façon immuable, des groupes de personnes pour « battre le fer ». On regrettera que ces lieux où se pratique la pétanque de détente se raréfient. Le goudron aura souvent dévoré ces endroits tranquilles où il faisait bon lancer les boules. De plus, force est de constater que l'âge moyen des usagers des boulodromes a nettement augmenté.

Quelle sorte d’accueil réservons-nous à ce nouveau venu qui se présente sur une aire de jeu? Je vois déjà au coin de vos lèvres, s'esquisser un sourire.
 

 

Quelle place va-t-on réserver à ce nouvel arrivant?
Celui-ci reste souvent un peu désemparé devant notre aptitude à recevoir les nouveaux venus sur les aires de jeu. Il arrive même qu’il reste sur le banc et se contente d'observer sans que personne ne lui prête attention. Quand d'aventure, prenant son courage à deux mains, il se risque à demander si il peut entrer dans la partie, les habitués du lieu paraissent interloqués et feignent l’étonnement. On ne peut pas dire de cette attitude qu’elle soit franchement engageante. Si par hasard, on l’autorise à entrer dans la partie, c'est souvent parce que les protagonistes se seront retrouvés un nombre impair et qu'il leur faudra bien quelqu'un pour jouer la dernière.


Dans cette situation, le nouveau venu se trouvera rapidement sous l’œil inquisiteur et les regards critiques des « piliers du terrain », si d'aventure il égare ses premières boules. Cette position n’est pas facile à tenir et il faut être solide, pour ne pas se mettre à déjouer.

Vous en conviendrez tous : « Pénétrer le milieu n'est pas une chose aisée ».

Cette attitude me semble préjudiciable au développement de la discipline et à l'augmentation des effectifs. Nous avons tendance à oublier qu'ils nous a tous fallu débuter et que souvent nous avons trouvé sur notre route une personne au regard bienveillant qui nous aura mis le pied à l'étrier et nous aura permis de progresser. Nous avons, semble-t-il, un gros effort d'ouverture à accomplir envers les autres afin de leur faire partager notre passion pour le jeu.

Cela me rappelle le club pour lequel j'ai assumé la fonction de secrétaire pendant un an. J'avais signalé lors de l'Assemblée Générale que l'on devrait bien se soucier de rechercher des jeunes, ainsi que de faire jouer les nouveaux arrivants et les dames. Ma demande est  restée "lettre morte" et aujourd'hui la moyenne d'âge des adhérents doit se trouver autour de la cinquantaine. Lors de cette réunion, j'avais lancé à tous : 

«  Puisque, vous vous prenez souvent pour des champions, vous devriez proposer à un nouveau venu au club ou à une dame de participer à un concours en salle pendant la période hivernale, de façon à leur mettre le pied à l’étrier ".

J’attends toujours leurs réponses. En effet, ce jour là, ils avaient le regard rivé sur leurs pompes et naturellement aucun d'entre eux ne répondit favorablement à ma demande.

En conclusion de cet article, je dirais qu’il nous appartient à tous de faire ce petit pas en direction des nouveaux venus, si l’on veut attirer vers notre activité de nouveaux licenciés. Des millions de personnes pratiquent la pétanque occasionnellement mais c’est un vivier dont nous ne profitons malheureusement pas.
  

Pensez à vous procurer le livre: " PETANQUE, quand tu nous tiens! "

Vous retrouverez la gouaille et la patte de l’auteur. Si cet ouvrage comble vos attentes, vous pourrez en assurer la publicité auprès de vos proches et sur les réseaux sociaux.

Vous trouverez tous les renseignements nécessaires sur le blog dont l’adresse est la suivante :

http://www.blogpetanque/passiondujeu/,

 Vous pourrez consulter avec profit un extrait du livre et lire les articles :

« Témoignages des lecteurs » 

«  Pétanque, quand tu nous tiens ! »

Je vous en remercie par avance et vous adresse à tous mes amitiés sportives.
                                              

Frédéric Nachin pour Educ.Naute.Infos

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article