Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"RETRO" ... 32ème Championnat de France Triplette junior pétanque en 1988 à Brétigny-sur-Orge

"RETRO" ... 32ème Championnat de France Triplette junior pétanque en 1988 à Brétigny-sur-Orge

Grâce à l'amabilité de Christian et Guy Lagarde, EDUCNAUTE-INFOS lance les "Rétrospectives des Championnats de France Jeunes". Vous découvrirez dans ces pages que nos Champions ou têtes de la Pétanque actuels étaient aussi des Champions dans leur jeunesse. Aujourd'hui, au menu des grands noms de la pétanque, tel que Feltain, Chagneau, Le Dantec, Maryan Barthélémy, etc font partie de ces têtes d'affiches...

Ce Championnat de France Triplette junior, s'est déroulé les 27 et 28 août 1988 à Brétigny-sur-Orge (91).

128 triplettes, étaient au départ de ce Championnat junior, dans cette banlieue Sud, toute proche de l'aéroport d'Orly.

A noter, qu'entre 1987 et 1992, les juniors vont être orphelins des minimes et des cadets, qui étaient en 1988 dans le Jura, à Lamoura. La trilogie des 3 catégories ne se retrouvera qu'en 1993 à Vichy/Bellerive-sur-Allier (03).

Quelques triplettes favorites de ce Championnat à Brétigny-sur-Orge en 1988 :

Hollet (06), Robin (tenant du titre du 42), Barthélémy (13), Fieschi (2B), Rigaud (31), Mondillon (43), Miléi (71), Castagné (82), Doisel (974), Roig-Pons (21), Chagneau (33), Pécot (83), Fernandes (47), Evandiloff (03), Le Dantec (22), Tuffigo (56), Dechartre (37), Kelle (92), Mariotti (77), Belhaj (91), Testud (30), Virebayre (34), Delchet (19), Boussuge (87), Fauvet (12), Banquet (60), Gimelli (14), Turgis (76), Feltain (17), Carillo (42)...

Les tenants du titre 1987 du (42) : Robin, Guyonnet, associés à Cortevat Cyrille (remplaçant Guillo Thierry passé en catégorie senior), se sont inclinés en 1/2 finale, face aux futurs Champions de Barthélémy (13), sur le score de 4 à 13.

Résultats à partir des 1/8 de finale :

1/8 de finale :

-Santiago (13) bat Talieu Patrick, Reufas Zaouaoui, Ourrag Mustapha (Toulouse-31) 13 à 6

-Savry (21) bat Pomares Pierre, Lallemand Stéphane, Hermann Thierry (Thionville-57) 13 à 0

-Robin (42) bat Dubois Sébastien, Chazoule Jean-Pierre, Delchet Luc (Beaulieu-sur-Dordogne-19) 13 à 0

-Fieschi (2B) bat Maurel Sébastien, Maurel Christophe, Cassaro Christophe (Castelnaudary-11) 13 à 5

-Grange (37) bat Mariotti Adrien, Tremel Tony, Perrotin Laurent (P-C Gretz-Pontcarré-77) 13 à 4

-Vilpoux (85) bat Chagneau Didier, Audi Didier, Bonin Christophe (C-B Ravezies Boutaut à Bordeaux-33) 13 à 5

-Milli (06) bat Da Costa Frédéric, Bonhomme Stéphane, Milan David (Pétanque Rochelaise à La Rochelle-17) 13 à 9

-Nowak (62) bat Carillo Hervé, Magne Lionel, Lunetta Arsène (Saint-Etienne-42) 13 à 9

1/4 de finale :

-Santiago (13) bat Grange Hervé, Debelle Stéphane, Dechartre Philippe (Joué-lès-Tours-37) 13 à 3

-Savry (21) bat Vilpoux Manuel, Garaudeau Bruno, Trichet Christophe (Les Sables-d'Olonne-85) 13 à 10

-Robin (42) bat Milli Richard, Braglia Thierry, Luminati Fabrice (A-S-C Mouans-Sartoux-06) 13 à 2

-Fieschi (2B) bat Nowak Arnold, Ovaddi Lucien, Tendrowiak Richard (Hénin-Beaumont-62) 13 à 9

1/2 finales :

-Santiago (13) bat Robin David, Guyonnet Stéphane, Cortevat Cyrille (A-P-L Firminy-Vert à Firminy-42) 13 à 4

-Savry (21) bat Fieschi Jean-Dominique, Biaggi Pierre-Paul, Rocchi Lucien (Prado-Aréna à Bastia-2B) 13 à 8

Finale :

- Santiago Pierre, Barthélémy Maryan, Ferrazzola Franck (Boule Sucrée à Marseille-13) battent Savry Yann, Roig-Pons Dominique, De Sousa Sébastien (Le Goujon à Dijon-21) 13 à 11.

Les juniors Marseillais se congratulent, ils sont Champions de France 1988 à Brétigny-sur-Orge

Déroulement de la finale :

(1-0, 2-0, 6-0, 6-3, 6-5, 6-6, 7-6, 8-6, 10-6, 11-6, 11-7, 11-11, 13-11).

Moyennes de tir de la Finale :

-Barthélémy : 13/17 (5 carreaux)

-Santiago : 11/15 (1 carreau)

-Ferrazzola : 2/3

-Savry : 13/19 (7carreaux et 2 buts)

-Roig-Pons : 2/7.

Le Président du CD13, Ange Silicani et ses juniors, Champions de France 1988

A noter, que ces 3 minots Champions, avaient déjà bourlingué dans le milieu bouliste, puisque 2 mois auparavant, ils avaient disputé et perdu en finale de La Marseillaise et que 15 jours avant, Maryan associé à Gasparian, avait remporté le national de Millau en doublette (la triplette n'avait pas encore cours).

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article